Ce petit plus si convoité

Publié le : 07/03/2020 00:57:11
Catégories : Focus

Ce petit plus si convoité

Un p’tit test
A essayer sans tarder après lecture… Regarder les chaussures de votre voisine et vous en saurez plus sur elle…

La chaussure en dit long sur nos états d’âme et aujourd’hui phénomène de société ou phénomène de mode, nous en avons toutes plusieurs paires dans nos placards ! Quelle est la femme qui ne craque pas pour une paire de chaussures ?

Un coup de cœur pour l’objet ou le plaisir de se métamorphoser, d’afficher un détail qui change tout. Ce petit plus si convoité qui nous rend si belle et si différente, aussi.

Depuis 3 ans, les chaussures sont à la tête des ventes d’accessoires après les sacs et les lunettes de soleil. Elles sont devenues les incontournables de nos dressings : escarpins, ballerines, mules, spartiates, derby, bottes ou cuissardes. Elles permettent d’avoir mille et un styles selon nos humeurs : une vraie baguette magique. ABRACADABRA, et jolie tu seras !

Il y a quelques années, la belle chaussure était souvent désirée. Aujourd’hui, on n’hésite plus, rien ne freine les cartes bancaires lorsqu’il s’agit de se glisser dans l’objet du désir. Celui où l’on se sentira bien, où l’on se sentira femme.

Avec quelques centimètres de plus, on n’a plus les pieds sur terre et l’air est meilleur quand on assume sa féminité.

La femme devenue peu à peu (socialement parlant) la concurrente de l’homme, reprend sa place de femme maîtresse. Une sensation de grandeur, oui, une sensation de pouvoir aussi. Le pouvoir de séduire et surtout le sentiment de ne pas rester cloué au sol par ces temps où l’on nous sert une psychose généralisée à tous les JT avec l'épidémie du coronavirus qui a fait 9 mort pourtant la grippe saisonnière en fait beaucoup plus.

Souvenez-vous en 1929, les femmes s’étaient affirmées en se relookant de la tête aux pieds. Les années folles furent le début d’une certaine liberté pour les femmes.

Idem après la seconde guerre mondiale où toutes les femmes avaient adopté le petit tailleur ceinturé et perchées sur leurs talons, elles s’activaient à la reconstruction du pays.

Dans les années Giscard, Saint Laurent a été l’un des premiers à miser sur les accessoires comme les chaussures, pari réussi et toutes les marques de luxe l’ont vite compris. Aujourd’hui, toutes ces maisons de couture survivent grâce aux accessoires où la chaussure est reine.

Mais la chaussure est passée d’objet de désir à objet d’achat. Celles qui n’ont pas les moyens de s’offrir la tenue de leur rêve… se rabattent volontiers sur une paire (en soldes) ! Ou une griffe moins connue. Bref, la femme cherche cette petite touche d’originalité, ce petit détail qui la rendra plus séduisante.

En enfilade, la grande distribution s’y est mise aussi et invite régulièrement des créateurs. Sur Internet, les bons plans chaussures fusent toutes catégories confondues.

Fascinées par les chaussures, les femmes assument leur passion et n’hésitent pas à faire une entorse à leur budget. Le secteur de la chaussure marche fort. Et depuis quelques années, même en tant de crise, la courbe des ventes a progressé à grands pas.

Le choix est vaste et trop de chaussures ne tue pas la chaussure, au contraire, les femmes en raffolent.

Cette année, plus que jamais elles se décident à prendre de la hauteur. Les talons nous rendent plus belles, plus affinées, plus féminines et plus légères. Bottes, boots, escarpins, tous les styles ont adopté le talon. Et quand une chaussure est belle, confortable et qu’elle nous va divinement bien, franchement là, on prend son pied !

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Partenaires